Contactez nous :  09 61 36 73 04
prix d'un appel local

Les restes de la veille, moi perso ce n’est pas possible et le brunch de Belle Maman qui a squatté tous les frigos de la famille pour stocker ses grandes salades.

Mais ça c’était avant depuis j’ai découvert les food-trucks et MÂÂ.

Pour moi il n’y a encore PAS très longtemps les food-trucks (j’ai horreur d’utiliser des expressions anglo-saxonne mais je suis bien obligée d’utiliser celui-là autrement personne ne va comprendre) c’était le mec qui proposait  poulet rôti  ou pizza sur le parking du seul supermarché ouvert le dimanche matin, sauf que l’an dernier j’ai découvert (oui en surfant un peu sur internet avant d’écrire cet article j’ai vu que le phénomène food-truck a pris de l’essor en France en 2013 j’ai donc un peu de retard mais je ne suis certainement pas la seule) j’ai découvert que l’on pouvait y trouver autre chose que du poulet et de la pizza qu’on pouvait manger sur place et surtout que c’était bon même très bon.

Ma découverte remonte donc  à l’an dernier. Je participais au salon Instant mariage à Biarritz et Elisabeth Delsol  l’organisatrice de ce salon qui visiblement est bien plus à la page que moi avait fait venir pour les exposants et visiteurs  Bro’Colis  un food truck du pays Basque qui était excellent mais comme je ne déjeunais pas seule je n’ai pas eu le temps de faire ma curieuse.

Un an plus tard de nouveau un salon organisé par Instant Mariage cette fois-ci au cloître des cordeliers à St Emilion, de nouveau un food truck mais cette année j’ai déjeuné seule et en savourant un sublime riz sauté aux crevettes au soleil face à ce camion  je me suis dit « c’est vraiment trop bon voilà un truc vraiment  génial pour un lendemain de mariage ».

Donc une fois mon repas fini j’ai demandé à Maryline si je pouvais l’interviewer pour le blog.

Vers 16h les gourmands sont visiblement rassasiés je déserte mon stand et rejoins Marilyn dans le jardin où son camion est stationné. Nous nous installons à une petite table devant un thé et immédiatement Maryline m’explique l’origine du nom MÂÂ.

En Thaïtien cela veut dire nourriture, en Chinois maman, et en japonais vérité et bien sûr nous aurons noté que les deux premières lettres de l’enseigne correspondent aux deux premières lettres de Maryline.

Maryline, née d’une maman vietnamienne et passionnée de voyages  a travaillé pendants plusieurs années dans la restauration avant de découvrir le pays de ses origines. Marilyn est partie à plusieurs reprises pour de longs séjours au Vietnam mais aussi en Australie et en Asie du Sud-Est.

De retour  en France, elle a choisi de concevoir un projet qui lui permettrait de mélanger tous ses acquis et toutes ses envies : faire voyager les gens avec leurs papilles, reprendre le concept du touk touk en l’adaptant à un pays Européen et garder un côté nomade. Pour partir du bon pied elle a suivi une formation avec Thierry Marx (chef étoilé) qui donnait à l’époque des cours pour travailler les produits frais dans une cuisine nomade. Elle a ensuite conçu l’aménagement de son camion.  Et depuis plus d’un an elle nous propose une cuisine parfumée avec des herbes fraîches, épicée mais pas piquante.

Maryline aime ce côté nomade qui lui permet de voir des populations différentes, le midi en semaine ceux sont des habitués car elle a des emplacements sur Bordeaux et  Cestas, mais le soir et le week-end elle cuisine pour des événements privés (mariages, pacs…) et publics avec une présence sur des festivals…

Comment procéder pour qu’elle régale vos invités, tout simplement en lui fournissant date, lieu et budget en lui envoyant un message sur son site en cliquant sur ce lien : http://www.maa-food-truck.com/ ou en lui téléphonant 06.46.61.47.67. A partir de là elle vous fera des propositions en fonction de vos envies et en respectant votre budget.

Sachez que plats et boissons sont servis dans de la vaisselle jetable biodégradable et qu’elle n’utilise pas de  micro-ondes, friteuse ou congélateur, ceux sont des signes qui ne trompent pas !!!

Ses produits phares :

–  Le Bo Bun qui est une salade de nouilles de riz avec des crudités et de bœuf. Un mélange chaud avec le bœuf  mariné et cuit minute, et froid avec les nouilles et les crudités.

–  Le Sandwich Banh Mi, le sandwich traditionnel au Vietnam, qui a gardé du temps des colonies l’utilisation de la baguette. Donc dans cette baguette il y a de l’oignon rouge de la coriandre et des carottes marinées.

Pour les enfants elle vous conseillera certainement le porc caramélisé soit dans un sandwich Banh mi soit sur du riz nature.

Maryline à deux objectifs : Embaucher un commis car dans la cuisine asiatique tous les légumes sont émincés très finement et cette tâche lui prend beaucoup de temps. Et avoir au même endroit son lieu d’habitation, de quoi garer son camion et ranger tous ses produits.

Pour  ceux qui aiment les ambiances poétiques autour de la cuisine j’ai adoré :

Côté cinéma : l’odeur de la papaye verte réalisé par Anh Hung Tran, salé-sucré d’Ang Lee et chocolat de lasse Hallstroöm Lasse d’après le livre de Joanne Harris avec Juliette Binoche et Johnny Depp.

Côtés bouquins: la colère des aubergines ou mangue amère de Bulbul Sharma, L’école des saveurs d’Erica Bauermeister.

Copyright © 2014